Conduite de l’élevage du Veau

On entend par veau d’élevage les veaux élevés pour la reproduction ou pour la production de viande, de la naissance jusqu’au poids vif de 150 kg qui correspond à l’âge de 6 mois.

Préparation de vêlage

La préparation de la salle de vêlage nécessite:

ØL’installation d’une litière épaisse et propre.

ØLa fermeture des fenêtres pour éviter les courants d’air.

A la naissance du veau, il est recommandé de :

ØNettoyer le museau du veau tout en enlevant les glaires et le mucus afin qu’il respire facilement.

ØFrictionner le veau avec de la paille propre.

ØDésinfecter son cordon ombilical avec du mercurochrome ou la teinture d’iode.

ØMettre le veau dans un box individuel d’environ 1.60 m2 couvert d’une litière épaisse, dont la température oscille entre de 15 à 20°C et l’humidité autour de 70%.

L’élevage des veux comprend 3 périodes importantes :

1- LA PERIODE COLOSTRALE

Le colostrum

*Durant la 1ère semaine et surtout dès les premières heures de sa naissance, donner au veau le maximum de colostrum (el baa)

- Il est énergétique, riche en vitamines et assure la première immunité du nouveau-né.

2- LA PERIODE LACTEE

On remplacera progressivement le lait maternel par le lait reconstitué pour veau d’élevage,

vL’éleveur doit bien préparer le lait reconstitué et le présenter au veau dans des seaux propre et individuels à la même température que le lait naturel à la sortie du pis de la vache (38 à 39°C)

Apport de concentrés

Dés la première semaine, apporter la quantité de concentré. Il ya lieu de renouveler chaque jour les rapports tout en enlevant les éventuels refus.

Apport du foin

Dés la 2ème semaine, l’apport d’une petite quantité de foin de préférence celui de la luzerne renouvelé chaque jour permet l’augmentation en volume de la panse. Les quantités à distribuer sont fonction de la consommation journalière des veaux.

Apport d’eau

Distribuer de l’eau propre à volonté dans un seau individuel. Les quantités à distribuer varient de 2 litres le premier mois à 4 litres le second mois

Le sevrage

C’est la suppression du lait dans l’alimentation

Il existe 3 sevrages :

-Précoce : 8 semaines exigeant une haute technicité

-Semi-précoce : 12 à 13 semaines.

-Tardif : 4 mois et plus (très coûteux).

Le sevrage semi - précoce (12 semaines) permetnormalement une bonne croissance. Le veau peut atteindre l100 à 120 Kg si toutes les règles de conduites d’élevage sont réunies)

3- LA PERIODE POST – SEVRAGE

De 3 à 6 mois, les fourrages doivent avoir une part assez importante dans la ration, les veaux doivent consommer une quantité importante de fourrages et 1 à 0,5 Kg d’éléments concentrés. Ce qui permet une croissance de 300 à 800 g/jour. Si la qualité des fourrages est mauvaise, les apports énergétiques sont donc faibles, la complémentation doit être de 2 Kg de concentré par jour.

Contrôle de la croissance

Durant les premiers mois des pesées doivent être hebdomadaires, ce qui permet une meilleure maîtrise de l’élevage du veau. Au-delà du premier mois, les pesées doivent être mensuelles. On peut conclure de l’alimentation qu’on donne au veau.

Le plan adopté permet un poids objectif de 80 à 90 Kg à 3 mois, et de 160 à 170 kg à 6 mois pour les veaux de race laitière. Nous avons jusque-là accordé une grande importance aux différentes étapes de l’alimentation qui est l’élément moteur dans l’élevage du veau, le 2ème élément très important dans la vie du veau : l’hygiène des locaux et du veau lui-même.

En conclusion

-Pour limiter les pertes de veaux, nous devons nous tenir à une bonne hygiène de l’habitat et à des conditions d’ambiance exigées.

-Nous devons respecter le plan d’allaitement, chaque changement de régime alimentaire doit se faire progressivement car ce sont les modifications de l’alimentation qui l’amèneront progressivement à l’état ruminant. Le foin doit être de bonne qualité.

-Si le veau a de la diarrhée, diminuer la quantité de lait, donner beaucoup d’eau traitée aux sels

-Il faut procéder à un bon sevrage.

-Le parc d’exercice est obligatoire afin de permettre au veau de profiter du soleil, sans toutefois les exposer trop longtemps en été d'ou la nécessité d'ombrager ces parcs.

Soutien du fons nationale de développement de l’investissement agricole (FNDIA) : Garanti le soutien de l’éleveur par 10.000 DA pour chaque vêle a l’âge de 3 mois issue de l’insémination artificielle pour encourager la production de reproducteurs bovins