Effet d’incorporation d’orge dans l’aliment de concentré des vaches laitières

Durant ces dernières années, la conjoncture économique mondiale a entraîné la hausse des prix du Maïs et du soja qui constituent les matières premières de base dans la formulation des aliments concentrés des animaux d’élevage. Ainsi, la recherche d’autres alternatives telles que leur remplacement total ou partiel par des ressources alimentaires locales s’impose.

C’est dans ce contexte, que s’inscrit notre travail ou nous essayerons d’incorporer l’orge dans l’aliment concentré des vaches laitières afin de diminuer le prix de revient d’un kg de lait produit.

1. Matériels et méthodes
L’essai a été mené pendant une période de 90 jours, trois lots de vaches laitières (n=10) de race (Holstein, Montbéliard) on été utilisés. Chaque vache a reçu quotidiennement une ration de base (foin d’avoine(FA), Bersim en vert(B) plus un complément de concentré(C) .le premier lot a reçu une ration compose (FA, B, concentre commercial C témoins), le deuxième lot ((FA, B, concentre Cf1) et le troisième lot (FA, B, concentre Cf2).les quantités de lait produit ont été mesures individuellement et quotidiennement, les taux de matière grasse(MG),taux protéique(TP), l’on été pour deux traites consécutives par deux semaines, les poids et NEC chaque 30 jours.

2. Résultats.
Les premier résultats statistiques semblent être positifs puisque pour l’ensemble des paramètres étudiés (production lait, poids, NEC), on note des résultats non significatifs (NS) (P<0.05) donc il ya pas une différence entre lots même en substituant le Maïs avec l’Orge a un seuil d’incorporation de 50 % et 60%.

3. Conclusion
Cette première étude montre que l’utilisation de l’orge dans l’aliment concentré de vache laitière a un impact positif, que soit sur plan technique ou économique. D’autres essais seront menés pour confirmer ces observations.