Essai de trois variétés de luzernes françaises dans différentes zones agro-écologiques

L’Algérie  accuse  un  déficit  fourrager  important.  La  superficie  destinée  aux fourrages cultivés ne dépasse pas les 7,6% de la SAU, soit 641 713 ha face à un cheptel bovin de 1 843 930 têtes dont 966 097 vaches laitières. Par ailleurs 76,45 % des surfaces fourragères sont cultivées en foin dans la plupart des wilayates
Essai de trois variétés de luzernes