Développement de la filière viandes rouges (2009-2013)

La production de viandes rouges est issue des différentes espèces animales ruminants (bovine, ovine, caprine, cameline et équine), mais elle reste, toutefois, marquée par la prééminence des produits carnés issus des populations locales ovines (Cf. Tableau 1). La filière des viandes rouges est confrontée à des contraintes qui entravent son essor.
 
Il y a lieu de relever à cet effet :
- Le caractère extensif des systèmes de production, fortement dépendants des aléas climatiques, ainsi que la faiblesse de la productivité des élevages.
- L'insuffisance et le déficit structurel alimentaire lesquels, dans le cas extrême de l'élevage ovin, se traduisent par une production carnée se faisant au prix d'une dégradation des écosystèmes steppiques et du recours aux importations d'orge.
- L'importance des abattages non contrôlés.
Un marché interne libre est isolé du marché mondial, fortement rémunérateur du fait du maintien de la demande à un niveau relativement élevé et de la faible élasticité de l'offre interne, et ce en dépit du poids grandissant des importations des viandes rouges congelées.
- L'emprise des activités économiques informelles à tous les étages de la filière (Elevage, commerce du cheptel vif, abattage et commercialisation des produits carnés).

Les objectifs retenus à l'horizon 2013 portent sur une production de viande rouge (Ovine, Bovine et Caprine) de 423 312 Tonnes pour une disponibilité per capita de 11,5 kg/an. Le développement de cette filière implique la mise en œuvre de mesures d'urgence qui ont été toutes prises en 2008, à savoir :

- Le soutien à l'alimentation particulièrement pour les élevages des zones steppiques, agro-pastorales et celles du sud.

- Le maintien des chaumes de céréales des zones agro-pastorales et telliennes au profit des élevages ovin et caprin.

- L'ouverture des superficies mises en défens.

En perspective de la réalisation de ce programme et l'amélioration des conditions d'élevage en Algérie, le programme d'action ci-après a été retenu :

  • Développement des coopératives de service en milieux steppiques et agro-pastoraux.
  • Soutien à la collecte de la production nationale d'orge (pour mémoire OAIC et CCLS).
  • Entretien et création des points d'eau ..... (pour mémoire HCDS).
  • Affectation de camions-citernes et de broyeurs mélangeurs aux coopératives de services (pour mémoire HCDS).
  • Extension des superficies consacrées aux plantations pastorales (pour mémoire HCDS).
  • Extension des superficies mises en défens (pour mémoire HCDS).
  • Relance des activités des fermes pilotes par l'ITELV et le CNIAAG dans le cadre de l'appui technique, de la préservation et du développement des races ovines.
  • Création d'une antenne technique dans la wilaya de Tamanrasset pour l'étude et l'appui technique aux élevages camelin.
  • Organisation de rencontres techniques par les CAW avec la collaboration de l'ITELV et du CNIAAG.